Retour d'expérience sur les matériaux biosourcés

Le Ministère de l’Environnement et l’Agence Qualité Construction ont réalisé une étude afin de faire avancer l’assimilation des bonnes pratiques concernant la conception et la mise en oeuvre des matériaux biosourcés. Les principaux points de vigilance étant la sensibilité à l’humidité et la sensibilité face au risque d’incendie, il en résulte que l’origine des désordres ne réside pas dans les matériaux eux-mêmes mais relève plutôt de défauts de prescription et de mise en oeuvre :

  • Stockage non protégé en phase chantier
  • Mauvais nettoyage de chantier
  • Défaut de traitement

Il existe de nombreux textes de référence encadrant chaque matériau (Normes, Cahiers de Prescriptions Techniques, Règles professionnelles, Avis Techniques etc.). Ils sont essentiels à la bonne mise en oeuvre des matériaux.

Le risque de désordres n’est donc pas lié aux matériaux, d’où l’importance de respecter les normes de conception et de mise en oeuvre.

Pour consulter une présentation de l’étude complète : cliquez ici.