Des qualités... et un marché en croissance

Le marché tend de plus en plus à mobiliser les matériaux biosourcés en complémentarité avec les matériaux conventionnels plutôt qu’à exacerber les concurrences individuelles. En raisonnant préférentiellement à l’échelle du système constructif, pour ses performances attendues, les matériaux biosourcés prennent toute leur place.

De ce point de vue l’intérêt manifesté par les opérateurs immobiliers, les fabricants, les bâtisseurs, les pouvoirs publics, etc. réside notamment dans leurs qualités intrinsèques, telles que :

  • Leurs performances techniques singulières (isolation thermique et acoustique, comportement hygrothermique, durabilité)
  • Leurs impacts environnementaux (stockage carbone, matière première de substitution renouvelable, faibles besoins en énergie de fabrication et en eau…)
  • Leurs avantages économiques (coût global de l’énergie, nouvelles activités agricoles et industrielles, développement de filières locales, économie circulaire)
  • Leurs atouts sociaux (confort, développement des territoires, circuits locaux, qualité sanitaire,…)
Les initiatives locales, les investissements consentis depuis près de 10 ans par les industriels fabricants de matériaux, les réalisations d'artisans ou d'entreprises générales sont aujourd’hui nombreux.

L'avenir est dans le pré !
Le Moniteur
Le Moniteur
Edition d'octobre 2013, à l'occasion du salon Batimat