Des qualités... et un marché en croissance

Bétons végétaux, panneaux isolants, construction en bottes de paille, matériaux composites… les matériaux de construction issus des filières biosourcées françaises sont nombreux et en pleine croissance. A titre d'exemple, les isolants biosourcés occupent aujourd'hui 10% du marché de l'isolation.

La filière du bâtiment biosourcé doit néanmoins être soutenue afin de maintenir et accroître la dynamique engagée : le Ministère de l’écologie a ainsi engagé dès 2010 un plan visant à lever les freins à la massification de ces matériaux dans la construction.

L'intérêt grandissant des maîtres d'ouvrage, concepteurs, bâtisseurs ainsi que des pouvoirs publics pour les matériaux de construction biosourcés s'explique notamment par les réponses qu'ils apportent face aux enjeux actuels du secteur du bâtiment :

  • Des performances techniques singulières : isolation thermique et acoustique, comportement hygrothermique, durabilité, etc.
  • De impacts environnementaux réduits : stockage carbone, matière première de substitution renouvelable, faibles besoins en énergie de fabrication et en eau, etc.
  • Des avantages économiques : coût global sur l'ensemble du cycle de vie du bâtiment, nouvelles activités agricoles et industrielles, développement de filières locales, économie circulaire, etc.
  • Leurs atouts sociaux : confort, développement des territoires, circuits locaux, qualité sanitaire, etc.