Matériaux biosourcés en Guadeloupe : Karibati sur le pont !

La Direction de l’Equipement, de l’Aménagement et du Logement de Guadeloupe, ainsi que la Direction de l’Habitat, de l’Urbanisme et des Paysages, ont étudié avec l’appui de Karibati et de Caraïbes Environnement, le potentiel de développement de produits biosourcés pour le bâtiment en Guadeloupe.

Contexte :
Les besoins spécifiques de la Guadeloupe en produits et matériaux de construction/rénovation, de même que le contexte socio-économique insulaire notamment lié à l’emploi et aux coûts des matières premières laissent penser que des productions locales contribueraient à apporter de nouvelles réponses mieux adaptées aux sujets posés. La DEAL Guadeloupe souhaitait donc mettre en perspective les besoins locaux du monde du bâtiment et le potentiel de mobilisation de ressources locales pour produire des matériaux de construction biosourcés locaux pour le bâtiment disposant des propriétés adaptées au contexte local.

Comment Karibati a accompagné la DEAL Guadeloupe :
A travers des recherches sur le territoire et les entretiens avec les acteurs locaux, Karibati a étudié la valorisation de coproduits « sylvicoles et agricoles » tels que la tige de bananier, la bagasse, le bambou, le coco, la sargasse etc., de matières issues du recyclage, ainsi que le potentiel de développement de nouvelles cultures comme le chanvre ou le miscanthus… Ce travail a permis de préciser quel type de produit spécifique pourrait être produit en Guadeloupe à partir de ressources locales et sous quelles conditions. De nombreux contacts avec les acteurs locaux ont été réalisés, pour identifier des porteurs de projets, des volontés d’engager des suites concrètes autour de développement économiques locaux.

Où en est-on aujourd’hui ?
Le projet a permis une mobilisation sans précédent autour du sujet des matériaux biosourcés. Le pôle de compétitivité local, Synergîle, a lancé dans la foulée un appel à manifestation d’intérêt sur le sujet et a reçu plusieurs réponses. Les collectivités sont également très demandeuses : plusieurs territoires à énergie positive pour la croissance verte, le département et la région souhaitent s’impliquer dans les suites qui seront données à ce travail. Ce sont des décideurs publics et des maîtres d’ouvrage importants qui peuvent donner un coup d’accélérateur au développement d’une filière locale.  En lien avec cette dynamique, l’établissement public Guadeloupe Formation a manifesté son intérêt pour renforcer son offre notamment à l’adresse des demandeurs d’emploi sur ce sujet.

Télécharger le rapport de l’étude : cliquer ici