Karibati au Québec !

La MRC des sources organise depuis plusieurs années le Rendez-vous des écomatériaux. Forte de cette expérience, des rencontres et des échanges avec les acteurs locaux, elle souhaiterait devenir un territoire pionnier sur le sujet des écomatériaux pour le bâtiment. Pour cela elle a commandé à Karibati une étude permettant de mesurer l’opportunité de mise en œuvre d’une filière des écomatériaux au Québec adapté aux typologies locales.

Enjeux :
La MRC des Sources (regroupant 7 « communes »)  a initié ces dernières années plusieurs projets autour du développement de filières d’éco-matériaux, notamment en s’inspirant d’initiatives françaises et réciproquement. Les rencontres annuelles des éco-matériaux d’Asbestos ont par exemple servi de modèle au Conseil Régional d’Île-de-France pour un événement international. La MRC des Sources ambitionne désormais de passer à une dimension plus structurante, plus opérationnelle, porteuse de développements économiques effectifs. Dans l’objectif global d’évaluer les conditions de faisabilité pour la mise en œuvre d’une filière des éco-matériaux sur son territoire, elle a fait appel à Karibati. Plus largement, il s’agissait également de développer un pôle de référence québécois voire canadien sur le sujet.

Comment Karibati a accompagné la MRC des Sources :
La démarche mise en place a consisté à recenser, à l’échelle du Québec, de l’Estrie et prioritairement de la MRC des Sources, les acteurs locaux et les projets. Des entretiens auprès d’acteurs locaux ciblés (acteurs des mondes de l’agriculture de la sylviculture, du recyclage ou encore du bâtiment, de fabricants, de pouvoirs publics, de territoires, de collectivités et de leurs regroupements et d’organisations professionnelles) ont permis le recueil de données précises. Il s’agissait également d’identifier les acteurs moteurs potentiellement porteur de projets de développement d’activités locales par la suite, ou de projets de structuration.
En parallèle, plusieurs « ateliers » pratiques entre acteurs locaux ciblés, ont été organisés : l’un ciblait les élus de la MRC Des Sources, et l’autre les acteurs de l’amont agricole. Ces ateliers ont permis de partager les informations recueillies, les constats réalisés et les opportunités identifiées afin de commencer à fédérer les acteurs locaux autour du sujet des éco-matériaux et à enclencher des synergies.

Où en est-on aujourd’hui ?
L’analyse de la chaîne de valeur a montré que les acteurs de la recherche étaient d’ores-et-déjà fortement investis sur le sujet des éco-matériaux et que plusieurs projets industriels étaient en cours de développement. Par ailleurs plusieurs industriels proposant des éco-matériaux sont déjà installés au Québec. En revanche les acteurs du bâtiment peinent à proposer ces matériaux dans leurs projets : l’offre est encore trop faible selon eux et les contraintes trop fortes –: produits, trop chers, non homologués ou difficiles à trouver – sont des arguments souvent cités.
Le positionnement de la MRC des Sources sur ce sujet est donc opportun. Les acteurs intéressés par la démarche et prêts à se mobiliser sont nombreux et il est indispensable de créer un réseau dynamique capitalisant sur ces volontés. L’heure est aujourd’hui à la mobilisation de financements complémentaires par la MRC des Sources pour poursuivre les actions entreprises