Réalisation d'un audit sur des systèmes bas-carbone

Enjeux :
Suite à des écart constatés dans l’opération de la nouvelle gare de Nîmes – Pont du Gard, l’AREP a souhaité avoir des éléments de compréhension concernant l’écart constaté entre l’ambition initiale du projet et la mise en œuvre de deux solutions : l’intégration de bambou local via les brise-soleils extérieurs, où une variété de bambou non locale a finalement été mise en œuvre ; et de l’utilisation des terres du site dans la formulation d’un « béton de site » en parement extérieur, pour lequel les caractéristiques techniques des terres excavées n’étaient pas suffisantes. L’AREP a donc souhaité réaliser un audit sur l’intégration de ces deux systèmes au projet afin de mieux comprendre ces raisons, et de capitaliser sur ce retour d’expérience, notamment dans le cadre de la démarche Bâtiment Durable Méditerranéen.

Comment Karibati a accompagné AREP :
La méthode de travail a été séquencée en 3 parties :
– prise de connaissance du projet par le biais des documents fournis par la maîtrise d’œuvre.
– réalisation d’entretiens avec différents acteurs en prise de décision avec l’intégration des produits de construction biosourcés et géosourcés dans le projet : architecte du projet, directeur de travaux, fournisseur, maitrise d’ouvrage, bureaux d’études et bureau de contrôle.
– rédaction du rapport de l’audit grâce à la restitution des entretiens et la lecture des documents fournis : présentation et descriptif de chaque solution constructives intégrée au projet, contexte et raisons d’intégrer cette ressource, difficultés rencontrées, solution mise en place, avis critique, pistes de solutions pour remédier à ces problématiques dans les constructions futures.